IL NOUS PROMETTAIT MONTS ET MERVEILLES…

Qui se souvient des promesses électorales du candidat étiqueté écolo de la précédente municipale ? 

Il s’engageait à l’époque de protéger, contre vents et marées la plaine de BESSANCOURT, sa faune et sa flore. 

Il s’engageait, dans le cadre de diatribes enflammées, à garder intact le caractère rural et bucolique de Bessancourt. Une ville dont le patrimoine architecturale et écologique n’a, d’ailleurs, rien à envier à d’autres villes. 

Le résultat six années plus tard est éloquent : 

D’un côté des hectares de terres agricoles achetées à vil prix, spoliant au passage de petits propriétaires terriens, puis déclassées,  pour répondre à la  folie spéculative ambiante ;

De l’autre, on autorise par une inaction criante l’existence de décharges sauvages. 

Travaillé par son ambition politique, le maître des lieux, de sa tour d’ivoire s’agite sur face-book pour donner le change à son incurie.

Quel legs laisseront-nous à nos enfants ?  Quel Bessancourt construisons-nous pour les générations futures ?

Bessancourt, à l’heure du choix, ne te trompe pas de candidats !


Une réflexion sur “IL NOUS PROMETTAIT MONTS ET MERVEILLES…

  1. C’est tout à fait ce que je pense, construire pour construire,ne respectant pas les champs d’antan , les grands terrains agricoles.
    Pas assez de places de stationnements.
    Bref, bientôt les municipales de 2020, faisons le bon choix.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.