HOMMAGE A JACQUES CHIRAC

Après quarante-deux années d’une vie publique riche en contrastes, ce dernier grand fauve de la scène Politique française a tiré sa révérence, laissant derrière lui un vide sidéral.

Si à titre personnel, je ne partage pas certain excès de l’homme politique, je veux pour autant saluer en Jacques CHIRAC cet excellent connaisseur des arts premiers, le créateur, en 1967, de l’ANPE et surtout sa vision cosmopolite, inégalée, de la grandeur de la France.

Au revoir l’Artiste !


Une réflexion sur “HOMMAGE A JACQUES CHIRAC

  1. Il était aussi le Président qui a refusé de participer la guerre en Irak en 2002 aux côtés des Etats Unis.
    Jacques Chirac a d’abord choisi de rendre hommage à vingt et un de «ces combattants de toute origine qui composaient» l’armée d’Afrique libératrice en les décorant de la Légion d’honneur.
    Mais, surtout, le chef de l’Etat a décidé d’honorer la ville d’Alger en lui conférant également le ruban rouge.
    «C’est à Alger, siège des institutions de la France combattante, que se reconstituaient sur l’autre rive de la Méditerranée, face à la métropole occupée, les armes de la France», a rappelé le Président, jugeant que «ce rôle crucial et si singulier méritait d’être reconnu» en la gratifiant «à titre exceptionnel et unique» de la croix de la Légion d’honneur.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.