CLEFS DE LECTURE ET RÉFÉRENCES HISTORIQUES

Né de la volonté des hommes du Conseil National de la Résistance d’ériger, sur les cendres encore fumantes de la seconde guerre mondiale, une société affranchie de tous fascismes et profondément ancrée autour des valeurs fondamentales de justice sociale et de solidarité, un modèle social novateur et unique au monde allait durablement redéfinir dans cette France postmoderne le pacte social.

Ce pacte social, conçu dans le bruit inquiétant de bottes, est, certainement pour des générations de français, le legs le plus important que leur ait transmis l’histoire ; car, il redéfinit les rapports de forces au sein de notre société. Et à ce titre, il nous oblige. Il nous assigne d’entrer en résistance lorsque les réponses qui sont apportées aux plus faibles d’entre nos concitoyens bafouent leurs droits les plus élémentaires, exacerbant les antagonismes, dressant le français contre le français. Il nous invite à exercer notre sens critique voire notre esprit frondeur lorsque des décisions politiciennes partiales vident de leurs substances les municipalités, transférant compétences et pouvoir de décisions à des communautés d’agglomération éloignées, «court-circuitant» par là même les organes démocratiques locaux au profit de ces collectivités d’un genre nouveau.

Pour nous citoyens d’AGIR POUR BESSANCOURT qui, aimons la France, goûtons à ses valeurs, nous inscrivant dans son histoire et désirons sa société plus apaisée et pacifiée, les raisons d’entrer en résistance et de prendre le maquis sont là, diverses et variées…  Et parce qu’issus(es) du peuple nous ne sommes ni fermés(es) à ses larmes de désespoir, à ses cris de souffrance ou encore à son désenchantement moral et politique, nous  faisons le choix assumé de dénoncer, partout où ils exercent leurs séductions, ces professionnels de la politique ; dont la seule ambition consiste, en définitive, en le renouvellement de leur mandat électif.    

Comme vous l’aurez alors compris l’anaphore, «Je m’insurge» à l’entame de 4 des 9 paragraphes qui composent cette profession de foi est une invitation forte à ne pas se résigner, à remettre au centre de toute organisation, l’Homme et à penser notre société à partir de la condition humaine.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.